Les matins vont ventiler leurs brumes, les rameaux dissoudre leurs givres. De ce printemps, de la première douceur des lumières, même des ombres, il faudra garder une mémoire. Il est à croire que tous ces pixels s'en chargeront...