On dirait l'hiver, oui. Celui qui écrase et enfouit les saisons dans le cimetière des absences. La mémoire se fait lourde et s'enlise. Les pixels émergent des boues et des neiges. Reste la lumière. La lumière...