Et s'il est un hiver, autant que celà soit celui-ci. Le soir qui givre les pixels, et le matin qui les réveille, toutes les lumières gravées dans de la mémoire.