Ils se terrent, les pixels, sous les ombres de l'été. Quand parvient la lumière, la chaleur, alors il émerge de tous les coins une vibration de la mémoire.